A PHP Error was encountered

Severity: 8192

Message: Non-static method HTML::cssLinkTag() should not be called statically, assuming $this from incompatible context

Filename: libraries/Rapyd.php

Line Number: 286

A PHP Error was encountered

Severity: 8192

Message: Non-static method HTML::javascriptLinkTag() should not be called statically, assuming $this from incompatible context

Filename: libraries/Rapyd.php

Line Number: 291

A PHP Error was encountered

Severity: 8192

Message: Non-static method HTML::javascriptLinkTag() should not be called statically, assuming $this from incompatible context

Filename: libraries/Rapyd.php

Line Number: 291

A PHP Error was encountered

Severity: 8192

Message: Non-static method HTML::javascriptTag() should not be called statically, assuming $this from incompatible context

Filename: libraries/Rapyd.php

Line Number: 296

A PHP Error was encountered

Severity: 8192

Message: Non-static method HTML::cssTag() should not be called statically, assuming $this from incompatible context

Filename: libraries/Rapyd.php

Line Number: 300

Magazine Diplomat Investissement - La nouvelle Diaspora congolaise mène un nouveau combat pour le développement du pays

La nouvelle Diaspora congolaise mène un nouveau combat pour le développement du pays

La nouvelle Diaspora congolaise mène un nouveau combat  pour le développement du pays

L’Agence pour le Développement économique de la RDCongo (ADEC), créée par la nouvelle Diaspora congolaise, est l’expression d’une vision plus responsable et plus significative de la lutte qui doit être menée la diaspora congolaise pour faire avancer le pays.

S’il est un domaine où la diaspora congolaise s’est particulièrement fait remarquer ces dernières années, c’est bien malheureusement dans les manifestations de rue et l’apologie de la violence comme moyen de promotion de ses revendications. Revendications somme toute légitimes si l’on en considère le but ultime qui est l'émergence et le rayonnement de la RDC comme puissance régionale et pôle d’attraction.

Pour atteindre cet objectif, certains ressortissants de la RDC ont adopté une approche dénommée le «combat», qui considère que la relance du pays passe par la neutralisation forcée de la classe politique actuelle, responsable à leurs yeux de tous les maux dont souffre le pays. Mais, à force de chercher la faute chez le voisin, on en oublie parfois sa propre responsabilité.

Ainsi, les combattants pour l'émergence de la RDC se sont rapidement transformés en combattants de rue, dont les actions sont loin d’atteindre les objectifs qu’ils avaient assigné à leur combat. L’intolérance a pris le dessus, réduisant au silence la grande majorité des Congolais qui ont une vision différente de la marche à suivre pour la promotion, tant souhaitée, du développement.

L’Agence pour le Développement économique de la RDCongo (ADEC), est l’expression d’une vision plus responsable et plus significative de la lutte qui doit être menée pour faire avancer le pays. Avec cette Agence, le concept de «combat» prend, cette fois, la plénitude de son sens : il ne s’agit plus d’aller en guerre les uns contre les autres, mais plutôt les uns avec les autres, de lutter contre toutes les pesanteurs qui retardent le décollage et l’envol de la RDC. Dans cette union d’intérêts, il ne s’agit pas de se regarder dans les yeux, mais de tourner nos regards dans la même direction pour relever les énormes défis qui se dressent sur notre parcours commun. Unis par le sort, nous devons également nous unir dans l’effort pour assurer la grandeur de notre chère nation.

La Mission assignée à cette Agence, c’est d’entrainer la diaspora congolaise dans un nouveau combat en lui rappelant qu’elle a une part importante dans la reconstruction de la RDC, non seulement parce qu’elle dispose des ressources humaines considérables, mais aussi et surtout parce qu’elle connaît les acteurs du développement et les règles du jeu. Un proverbe de chez nous dit que pour connaître l’état de santé du crocodile, il faut poser la question aux poissons qui vivent avec lui dans l’eau. De même, pour savoir à quoi ressemble le développement et la modernité, il faut parler avec ceux qui vivent et travaillent dans les pays développés et modernisés.

Beaucoup de congolais sont déjà impliqués dans la bataille pour le développement de la RDC. D’autres hésitent encore par crainte de « combattants » ou par simple méfiance. C’est à eux que je voudrais adresser ce message pour les rassurer et les encourager à mener le bon combat, celui qui mettra effectivement fin au chômage, à la faim et à la souffrance qu’ils dénoncent dans leurs discours.

Tous les canadiens originaires de la RDC qui ont des projets ou simplement des idées à faire valoir dans leur pays d’origine trouveront désormais une porte à travers l’ADEC. Ce n’est certes pas l’unique porte, mais l’ADEC nous donne l’exemple de ce qui doit être fait pour participer à la reconstruction et au développement de notre cher et beau pays, sans nécessairement entrer en conflit avec les compatriotes se trouvant sur place.

C’est un effort qui doit être noté et encouragé.

(*) Ambassadeur de la RDC au Canada