A PHP Error was encountered

Severity: 8192

Message: Non-static method HTML::cssLinkTag() should not be called statically, assuming $this from incompatible context

Filename: libraries/Rapyd.php

Line Number: 286

A PHP Error was encountered

Severity: 8192

Message: Non-static method HTML::javascriptLinkTag() should not be called statically, assuming $this from incompatible context

Filename: libraries/Rapyd.php

Line Number: 291

A PHP Error was encountered

Severity: 8192

Message: Non-static method HTML::javascriptLinkTag() should not be called statically, assuming $this from incompatible context

Filename: libraries/Rapyd.php

Line Number: 291

A PHP Error was encountered

Severity: 8192

Message: Non-static method HTML::javascriptTag() should not be called statically, assuming $this from incompatible context

Filename: libraries/Rapyd.php

Line Number: 296

A PHP Error was encountered

Severity: 8192

Message: Non-static method HTML::cssTag() should not be called statically, assuming $this from incompatible context

Filename: libraries/Rapyd.php

Line Number: 300

Magazine Diplomat Investissement - Mozambique: le FMI prévoit une croissance de 7% en 2015 puis une moyenne de 8% jusqu'en 2020

Mozambique: le FMI prévoit une croissance de 7% en 2015 puis une moyenne de 8% jusqu'en 2020

Mozambique: le FMI prévoit une croissance de 7% en 2015 puis une moyenne de 8% jusqu'en 2020

Le Fonds monétaire international a estimé, le 12 mai, que le Mozambique devrait enregistrer une croissance économique de 7% en 2015 puis une moyenne de 8% par an jusqu'en 2020, grâce notamment aux investissements colossaux prévus dans le bassin gazier du Rovuma (nord-est).

«La situation économique est favorable, avec un fort taux de croissance de 7%. Alors que l'impact des inondations de cette année est modéré, le Mozambique devrait rester l'une des économies les plus dynamiques du continent africain», a estimé le représentant du FMI sur place, Alex Segura-Ubiergo.

«Le grand défi qui se pose au Mozambique dans les cinq à six prochaines années, avant l'arrivée des recettes issues des ressources naturelles, est de continuer à sécuriser les investissements, par une gestion budgétaire prudente et l'attrait d'investisseurs privés », a ajouté M. Segura-Ubiergo à l’issue d’une mission d'évaluation du Fonds.

Des géants internationaux des hydrocarbures, dont les groupes italien ENI et américain Anadarko, devraient investir une centaine de milliards de dollars dans le bassin du Rovuma où d’immenses réserves gazières offshore ont été découvertes.

Ces réserves pourraient catapulter le Mozambique au rang de troisième exportateur de gaz naturel liquéfié au monde, tandis que de gigantesques réserves de charbon commencent à être exploitées au nord-ouest du pays.

M. Segura-Ubiergo a, d’autre part, minimisé les craintes exprimées récemment par l'organisation Groupe mozambicain de la dette qui considère que la dette publique du pays est revenu aux niveaux alarmants de la crise des années 1980.«Le budget 2015 approuvé par l'Assemblée nationale mozambicaine est compatible avec les niveaux d'endettement nécessaires pour maintenir la stabilité macro-économique du pays», a t-il assuré.

Le représentant du FMI a par ailleurs salué le Mozambique pour avoir été le premier pays d'Afrique subsaharienne à demander et publier une évaluation du FMI de sa transparence fiscale, notant cependant que des efforts restent à faire en ce qui concerne la gestion des entreprises publiques ou les partenariats public-privé.

Lire aussi

28/04/2015 - Mozambique: le gouvernement table sur une croissance économique de 7,5% en 2015  

11/02/2015 - Mozambique: le gouvernement annonce une croissance meilleure que prévu en 2014, à 9,6%  

07/01/2015 - Mozambique: le flux des investissements étrangers a atteint 16 milliards $ ces cinq dernières années