A PHP Error was encountered

Severity: 8192

Message: Non-static method HTML::cssLinkTag() should not be called statically, assuming $this from incompatible context

Filename: libraries/Rapyd.php

Line Number: 286

A PHP Error was encountered

Severity: 8192

Message: Non-static method HTML::javascriptLinkTag() should not be called statically, assuming $this from incompatible context

Filename: libraries/Rapyd.php

Line Number: 291

A PHP Error was encountered

Severity: 8192

Message: Non-static method HTML::javascriptLinkTag() should not be called statically, assuming $this from incompatible context

Filename: libraries/Rapyd.php

Line Number: 291

A PHP Error was encountered

Severity: 8192

Message: Non-static method HTML::javascriptTag() should not be called statically, assuming $this from incompatible context

Filename: libraries/Rapyd.php

Line Number: 296

A PHP Error was encountered

Severity: 8192

Message: Non-static method HTML::cssTag() should not be called statically, assuming $this from incompatible context

Filename: libraries/Rapyd.php

Line Number: 300

Magazine Diplomat Investissement - Fabius aux diplomates : «Votre priorité, c'est l'économie!»

Fabius aux diplomates : «Votre priorité, c'est l'économie!»

Fabius aux diplomates : «Votre priorité, c'est l'économie!»

« Dans vos pays respectifs, c'est vous les patrons, et comme tous les patrons, il vous faut des résultats », a expliqué le ministre des Affaires étrangères aux ambassadeurs réunis à Paris.

La grande diplomatie française, celle qui ne s'occupe que de guerre et de paix, ce n'est pas fini. Mais presque. «L'économie doit être en tête de vos tâches!», a lancé Laurent Fabius aux ambassadeurs de France, réunis à l'Élysée jeudi. «Sans puissance économique, il n'y a plus de rayonnement diplomatique», a martelé le ministre des Affaires étrangères, qui a récupéré les portefeuilles du tourisme et du commerce, jadis placés sous la tutelle de Bercy. «Si on n'a plus la puissance économiquement, d'abord on n'a plus de moyens, plus d'ambassades, puis on viendra contester notre siège au Conseil de sécurité…»

Les ambassadeurs de France sont donc priés, dans leurs pays respectifs, de participer au redressement de la balance commerciale française, qui accuse un déficit record de 70 milliards d'euros. «Le déficit commercial, c'est le juge de paix de notre compétitivité», a insisté Laurent Fabius. «Et c'est notre priorité», a-t-il ajouté. «Dans vos pays respectifs, c'est vous les patrons, et comme tous les patrons, il vous faut des résultats.»

Il a cité quelques chiffres de déficit commercial bilatéraux. Avec la Chine, il atteint certes 25 milliards d'euros, mais en Europe aussi, les chiffres sont mauvais: avec la France accuse un déficit de 20 milliards d'euros avec l'Allemagne et d'un milliard d'euros avec les Pays-Bas, «pour le seul secteur agricole».

Au service des entreprises

Témoignages de chefs d'entreprise et de diplomates à la clé, Laurent Fabius a expliqué aux ambassadeurs leur nouveau rôle. «Vous devez non seulement faciliter la vie des entreprises françaises sur place, mettre en contact les anciens et les nouveaux, mais aussi aller chercher des investissements étrangers : personne n'est aussi bien placé qu'un ambassadeur de France pour faire ce travail.» Un travail que les diplomates allemands exercent au quotidien depuis des années. Et le ministre de raconter l'anecdote d'un ancien ambassadeur, de retour à Paris, à qui il demandait: «Avez-vous aussi travaillé pour les investissements étrangers en France?» Et le diplomate de répondre, embarrassé: «Non… mais c'est une idée…»

Autant dire que cette époque est révolue. Le tournant social-libéral du gouvernement Valls II gagne aussi le monde diplomatique, appelé à se mettre au service des entreprises et des comptes extérieurs de la France.